L’éco-citoyenneté irrigue déjà de nombreuses actions à Chartres-de-Bretagne : le festival J’agis pour ma planète, les activités régulières de l’espace citoyen, la fréquentation de la bibliothèque de rue… C’est pour fédérer ces différentes initiatives, les développer et embarquer les habitant·es dans des modes de vie vertueux pour la planète que la Ville a décidé de bâtir une Maison Eco-citoyenne.

A l’horizon 2024, le lieu aura pour mission centrale la valorisation de l’économie circulaire, à travers des activités de réparation, de seconde vie et de réemploi. “Parmi les pistes à l’étude, nous aimerions encourager la mutualisation d’objets et développer les échanges de savoir-faire”, liste Nathalie Bentz, conseillère municipale déléguée en charge de ce projet.

Un bâtiment construit en 2023


A ce stade, rien n’est figé. La Ville assurera la construction du bâtiment mais la gestion du lieu sera assurée par un porteur de projet, qui déterminera les activités proposées au sein de la Maison Eco-citoyenne. “Les contenus se construiront avec la population, les associations et les collectifs chartrains. La Maison Eco-citoyenne étant un lieu-ressource, elle devra répondre aux attentes locales et initier des partenariats sur le territoire”, explique Aurélie Filoche, directrice du pôle Citoyenneté, Vie associative et Communication. L’ambition est d’en faire rapidement un lieu de vie et de convivialité, avec des rendez-vous réguliers.

Un appel à projet vient d’être publié : il permettra de choisir la structure qui portera la future Maison Eco-citoyenne. Les candidatures seront arrêtées le 31 mars 2023 à 12h. La construction du bâtiment commencera quant à elle en cours d’année le long de l’avenue du Trégor, à côté du Centre technique municipal. “C’est un lieu qui s’intègrera à deux pas de la ZAC des Portes de la Seiche et qui jouxtera l’Escale verte, avec laquelle des synergies sont prévues”, complète Nathalie Bentz.

Téléchargez l’appel à projet et ses annexes

  • Envoyer par e-mail